CD : Joss Stone – The Soul Sessions Vol.2, Warner, 2012

Publié le par Orbeat

jossUn titre qui laisse planer pour Joss Stone comme un besoin de retour aux sources, après son aventure rock, un peu ratée, avec Mick Jagger et ses copains de l’invraisemblable combo de SuperHeavy. Après plusieurs albums composés quasi-exclusivement de titres originaux, la belle anglaise reprend la formule qui avait fait son succès, à l’époque de ses 16 ans, en s’autorisant moult reprises de pépites soul des sixties, auxquelles elle semble désormais la mieux à même de rendre hommage. Pour cette seconde session, Joss Stone a choisi de débuter ce nouveau chapitre par une reprise très éclairée d’I Got The Blues du très méconnu mais au combien samplé, Labi Siffre, à qui Eminem doit l’efficacité de son My Name Is. Au menu également, une reprise du très rock (For God’s Sake) Give More Power To The People de The Chi-Lites. Un morceau un peu à l’opposé de l’univers de l’artiste, même si celle-ci sait s’y fondre plutôt allègrement. L’album invite par ailleurs à (re)découvrir d’autres artistes un peu injustement délaissés, telles que The Dells sur le titre The Love We Had (Stays On My Mind), Linda Lewis (Sideways Shuffle) ou encore Womack & Womack (Teardrops). Et lorsque Joss Stone reprend ses propres habits de Diva, voix suave et orchestration soul à l’appui, le charme opère tout autant. Les titres I Don't Wanna Be With Nobody But You ou Then You Can Tell Me Goodbye, sur lesquels la jeune femme chante son amour à plein poumon, en sont les parfaits exemples. Joss Stone donne une nouvelle fois tout ce qu’elle incarne de plus raffiné, en faisant aussi bien vivre que revivre, grâce à son timbre d’une chaleur unique, cette soul que les amoureux du genre recherchent tant. Augustin Legrand

Publié dans Chroniques

Commenter cet article