SAT, "Plus que de la Musique", on est jamais aussi bien servi que par sa ville...

Publié le par Orbeat

Etant donné la bombe qu'il vient de balancer sur le web, Sat L'Artificier mérite bien son pseudo. Le titre "Plus que de la Musique",  tourne en boucle sur le net et fait figure de sensation marseillaise du moment.  Il annonce tout simplement la sortie de l'album "Diaspora", prévu pour le 15 février.

Sur ce premier extrait, l'ancienne gachette de la regrettée Fonky Family a invité deux mc's emblématiques de la cité phocéenne, à savoir Akhenaton et Soprano. Rien que ça. Sur une instru signée Just Music - qui rappelle un peu la production du morceau "Sur ma Vie" de Vaï -, les trois poids lourds abordent un thème bien connu qui fait mouche à tous les coups... L'amour pour la culture hip hop. On retrouve un Sat des plus tranchants. Il annonce d'emblée la couleur "Représenter les miens n'est pas une charge mais un honneur... Marseille c'est pas la French Riviera... Quand j'prends l'micro y a danger pour les pitres et les faux mc's". Le refrain est simple, et reprend le titre du morceau sous forme de choeur, avant que Sentenza, aka Chill, aka AKH ne pose son couplet. Le leader d' IAM a mis de côté les textes fouillées pour ce morceau, pour faire parler une technique hors-pair. Des assonances en pagaille, plusieurs allusions aux débuts du rap marseillais, suffisent à cette apparition claire, nette et précise. C'est étonnamment Soprano (et c'est assez rare pour être souligné), qui déçoit un peu sur le troisième couplet, tant on s'attendait à une envolée de flow sur une telle prod. Mais la figure de proue de Streetskillz n'en demeure pas moins calée, et use du namedropping à souhait (ndlr, le fait de citer beaucoup de noms ou de références)  , Rachida Dati appréciera... Mention spéciale pour Dj Faze aux scratchs pour le refrain. Rappelez-vous enfin que pour son dernier album Second Souffle, Sat avait privilégié les collaborations US (le quotidien La Marseillaise avait d'ailleurs qualifié cet opus de "rêve américain"). A l'écoute de "Plus que de la musique", Sat a du penser une chose : on est jamais aussi bien servi que par sa ville...
Lionel Modrzyk (correspondant Orbeat à Marseille)

Publié dans Vidéos

Commenter cet article