CD : Maxwell : Black Summer's Night

Publié le par Orbeat

Après tant d’absence, la résurrection soudaine de Maxwell peut, et c’est bien normal, laisser apparaître une certaine appréhension. Exit la crinière de feu, Maxwell s’est laissé convaincre par un look plus sobre. Alors naturellement, on se dit que la métamorphose physique devrait forcément aller de paire avec une nouvelle direction artistique. Détrompez-vous ! Maxwell a su garder cette ambiance tamisée et soulistiquement aboutit, grâce à un timbre vocal toujours aussi rigoureux. Emportée dans son ensemble par une orchestration très cuivrée, tantôt relaxante comme sur le délicat “Playing Possum“, tantôt explosive comme sur “Help Somebody“, l’album « Black Summer Night » propose un condensé de charme et de sensualité. N’en déplaise à tout ceux pour qui rien de vaut le Maxwell des débuts. Toujours très complet, certainement ! Un grain plus charismatique peut-être aussi ! Il parvient ainsi par de belles envolées vocales et une intonation travaillée à nous transporter dans ses différents écrits. Qu’il s’agisse de nous faire vivre une rupture sur “Playing Possum“  ou de nous aider à percer le mystère féminin sur “ Cold“ ou de l’amour avec un grand “A“ sur “Love You" ou "Stop The World". L’ensemble, il est vrai n’est pas d’un groove étourdissant. Moins que ses anciennes contributions du moins. On se souvient notamment de sa dernière perle qu’était l’album « Now » (2001), sur lequel les accords plus funky donnaient une ligne directrice plus dansante. Et c’est sans doute là le seul tort de ce dernier opus, d’une part trop court (seulement 9 titres) et d’autre part déséquilibré avec une trop grande proportion de ballades. Il faut d’ailleurs attendre le dernier track “Phoenix Tise“ pour entendre une instrumentale réellement funky et presque futuriste et arrosée d’une bonne basse et de gros synthés. Bref, de quoi ravir tout de même les amoureux sous la couette ou les lovers en quête d’aventures. Maxwell reste un vrai crooner comme seule la Nu Soul sait encore les faire ! Soulignons pour finir que Maxwell a déjà annoncé la sortie d’un prochain album pour l’année prochaine. Alors peut-être que « Black Summer's Night » n’est qu’un formidable avant-goût. Patience…

Augustin Legrand

Publié dans Chroniques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article