Comment se foutre sur la gueule avec intelligence

Publié le par Orbeat


Il paraît que la boxe est une calamité pour les neurones ! Il aura fallu que Richard Kouglov, notre tête chercheuse londonienne se fasse inviter à un combat de chessboxing pour découvrir une alternative à la guerre des chaires. Il fallait y penser : un round de boxe, un round d’échec, un round de boxe, un round d’échec. Un match de 11 rounds, où le K.O tombe sur un échec et mat, ou sur une droite vicieuse.

Il faut donc  au minimum 2 boxers/chessplayers, mais le casting de la soirée était bien plus riche. Une clientèle de pub assoiffée ; un dj mixeur de funk/reggae/rap ; un commentateur spécialiste des échecs ; un animateur de soirée ; un arbitre de boxe, et sa femme en tenue de samba pour animer les interludes. Si quelqu’un se fait chier, l’arbitre de boxe file tout droit dans le public pour inviter la première mini jupe alcoolisée à un rock’n’roll endiablé. Sur fond de bar et de boule à facette, les combattants alternent 3 minutes de boxes et 4 minutes d’échecs sur le ring. « C’était énorme, les mecs déplaçaient leurs pièces, la main gauche libérée du gant, avec la gueule dégoulinante de sueur », raconte Richard, tout content de sa soirée surréaliste. « Pendant que les mecs jouaient aux échecs avec des boules quiès sur les oreilles, le commentateur se moquait du genre : mesdames messieurs je vous explique, le combattant en short rouge vient d’avancer sa tour, et c’est clairement digne d’un sombre abruti ! ». Mais le meilleur reste certainement le contraste entre le professionnalisme de l’organisation et ce spectacle complètement saugrenu. De l’excentricité à l’anglaise. Un billet pour l’Eurostar s’il vous plaît.       mBz

Publié dans Zoom sur

Commenter cet article

Jimmy_H 28/05/2009 05:27

Une idée de sujet pour Orbeat, l'écrivain Mabrouck Rachedi retranscrit un extrait d'un débat télé où un type s'excite contre le rap dans son blog : http://www.metrofrance.com/MTE_CP/blogs/nouvelleracaillefrancaise/2009/05/fautil_bruler_le_rap.html
C'est du lourd.