Segnor Alonzo, dernier coup d’œil avant le grand saut…

Publié le par Orbeat

Alonzo est certainement l'un des artistes Marseillais les plus attendus. Après avoir écumé les scènes de l'Hexagone avec son groupe, les Psy 4 de la Rime, il se lance dans une aventure solo. Il a reçu OrbeatMag dans son studio, niché dans les quartiers Nord de la ville, à l'occasion de la sortie de sa mixtape « Dernier coup d'œil dans le rétroviseur ».

 

Alonzo, en voyant le titre de ta mixtape, on peut se dire que tu tires un trait sur le passé...

« Pas du tout. Je veux juste permettre au public de se retourner avec moi, une ultime fois, sur ce que j'ai fais, sur le chemin que j'ai parcouru. Le passé, je le regarde avec une grande fierté, mais à présent je suis prêt à exploser tous les rétroviseurs. Je ne renie pas ces années, ces étapes qui ont faîte ce que je suis aujourd'hui. Tout est passé si vite, j'ai déjà 14 ans de carrière... ».

 

Dans les quartiers de la ville, tu jouis de la même crédibilité qu'un certain Rat Luciano. On te compare même à lui...

« Alors j'ai une grosse responsabilité sur les épaules. Le Rat, c'est un monument. Après, je suis serein, je reste moi-même. Et puis, si on me compare à lui, c'est que je ne suis pas sur la mauvaise pente. On a 6 ans de différence d'âge, mais on parle de la même chose, de la vie dans les quartiers.

 

Peux tu nous en dire plus sur ton projet solo?

« J'y travaille depuis juin 2008. Cela va être du Alonzo pur et dur, avec une progression dans l'écriture, dans la technique. Au début, j'ai essayé de me fixer une ligne de conduite pour l'album, mais c'est impossible! Alors je fais les choses comme elles viennent en suivant mon humeur. Mon album, c'est celui d'un citoyen du monde, et raconte le quotidien d'une personne qui a un pays, des enfants, une femme, qui a perdu son père... »

 

Et au niveau des featurings?

« En feat, il y aura ce que j'appelle les véritables. Ceux dont mon album à besoin, qu'ils soient petits ou grands. Bien sûr, il y aura les Psy 4, mais d'autres seront plus inattendus. Je ne peux pas en dire trop... ».

 

Tu es le second Psy 4 à sortir un album, juste après Soprano. Ressens-tu une forte pression?

« J'aurais eu la pression si moi et Sopra, on avait été sur le même créneau, le même délire, et ce n'est pas le cas. On est très différents, c'est aussi ça qui fait la force de notre groupe... La pression, je la ressens dans le sens ou j'ai l'impression de faire un album pour tous les quartiers. Les jeunes d'ici ne se sentent plus représentés par le rap marseillais, ils me le disent. Je vais faire de mon mieux. Après le reste est entre les mains de Dieu... ».

 

                                                                                                                               Propos recueillis par L.M

 

Alonzo, « Dernier coup d'œil dans le rétroviseur... »

Streetskillz

TSE Music

 

Publié dans Interviews

Commenter cet article

lali13580 23/04/2009 17:22

quand j'ai découvert la psykatra je n'était qu'une gamine et jamais je m'ne suis lassé...
je les suis depuis le début et jamais je ne les lacheré..
Le jour ou j'ai entendu "humeur du jour" je n'ai pas voulu y croire...
le rap est peu etre un millieu pourri mais c'est des personne comme eux qui faut avancé les chose du bon coté !!!
j'attend cet album avec une tres grande impatience et j'espere de tout mon coeur qu'il y aura une suite a cette merveilleuse aventure....
j'ai assisté a certain concert des psy 4 notamant celui du dome en décembre 2008 et franchement c pas possible qu'il n'y é pas une suite a tout ca....
alonz' est devenu un pilier du rap marseillais il nous représente aux 4 coin de france...
ce qu'il fait c énorme !!!