Culture : Staff Benda Bilili "Au-delà du handicap"

Publié le par Orbeat

Le handicap est souvent vécu comme une malédiction, une tare ou une barrière. Depuis Ray Charles, Steve Wonder ou Michel Petrucciani (virtuose du piano, décédé en 1999, Ndr), la musique n’avait pas vraiment tenu sa promesse : inviter l’auditeur à voir au-delà. C’était sans compter sur Le Staff Benda Bilili dont une petite présentation s’impose.

Atteints de poliomyélite, c’est en fauteuil roulant que cette formation de huit musiciens se réunit, répète et se produit dans les rues de Kinshasa. Des rythmes de blues et de reggae font danser les shégués, ces enfants vagabonds de la ville. S’il est difficile à dire depuis combien de temps le groupe existe, on sait le rôle qu’ils ont joué dans l’élection présidentielle du pays en 1960. En effet, le Staff Benda Bilili avait composé un titre, “Allons Voter“, qui fut repris en cœur par les radios. La chanson eut un tel succès que le taux de participation record au vote (70 % des inscrits) lui fut en grande partie attribué.
Ce n’est qu’aujourd’hui, en 2009 que le groupe se révèle enfin au monde. Et au-delà de la question du handicap, la qualité de leur premier album intitulé “Très Très Fort“, pourtant enregistré en plein air, est tout simplement éblouissante. En effet, c’est dans le jardin zoologique de la ville qu’il a été mis en boîte. Une musique à la fois blessante et magnifique, basée sur des grooves de funk, d’afro soul et de musiques traditionnelles. Une musique douloureuse, pourtant portée par l’espoir de ses interprètes, qui se considèrent comme les véritables journalistes de Kinshasa. Leurs chansons décrivent et commentent la vie quotidienne des gens mais aussi donnent des conseils. Ils clament par exemple que le véritable handicap n’est pas celui du corps mais celui de l’âme.
Alors, certains se demanderont pourquoi parler d’un tel groupe dans un blog à vocation hip-hop… Simplement parce que la culture de la rue n’est pas qu’ici. Et à découvrir Staff Benda Bili, on se demanderait presque si elle n’est pas plus là-bas.

Augustin Legrand

Publié dans Zoom sur

Commenter cet article

mac 03/05/2009 16:30

une bouffée d'air

Audrey 15/03/2009 22:35

Elle est là-bas...pas de doute

Clémence 15/03/2009 22:34

C'est magnifique